Hebdo du mardi

Décideurs

Frédéric Carré, FFB Occitanie

16/06/2020

La Fédération française du bâtiment (FFB) Occitanie a un nouveau président : Frédéric Carré. Dirigeant du groupe Carré (métallerie et menuiserie aluminium, 200 salariés, siège à Tournefeuille - 31), il succède, pour trois ans, à Bruno Dumas, qui avait été élu en 2016. Il sera épaulé dans ce nouveau mandat par un président délégué, Guy Durand, qui dirige l'entreprise perpignanaise de gros-œuvre Durand & Fils (100 salariés). Le secteur de la construction regroupe 70 000 établissements et 150 000 actifs (dont 39 000 artisans) en Occitanie, pour un chiffre d'affaires de 15,5 Md€.

Pierre Meliet, Area

16/06/2020

Un contrat de filière pour le secteur agroalimentaire est en cours de finalisation au niveau régional. Il comprendra une dizaine d’actions prédéfinies, avec un budget à la clé. « Nous en sommes à la phase de présentation du dispositif aux institutionnels pour ensuite signer un engagement collectif d’ici à la fin de l’été, explique Pierre Meliet​, président de l’Area (association régionale des entreprises agroalimentaires). Nous avons travaillé avec la Région, l’État, Coop de France… Nous sommes dans une logique de co-construction. » Parmi les objectifs : payer le juste prix à tous les niveaux de la chaîne de valeur, privilégier le local et travailler collectivement sur la mise en place d’une image et d’une responsabilité commune.

Karine Bonacina, agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse

05/06/2020

Karine Bonacina est la nouvelle directrice de la délégation territoriale de Montpellier de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. 21 projets pour améliorer la qualité de l’eau potable et reconquérir la biodiversité en engageant les exploitations agricoles ont été sélectionnés par l'agence (30 M€ sur cinq ans). Parmi les projets sélectionnés, celui porté par la communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup a pour objectif de signer trente à quarante contrats PSE avec les vignerons engagés dans le dispositif Biodiv’Eau mais aussi avec les exploitations concernées par les aires d'alimentation de captage, notamment celles du Fenouillet et de la source du Lez, et plus généralement avec les volontaires engagés dans la préservation de l’eau et la biodiversité.

Ingénieure en chef des Ponts, elle succède à Dominique Colin qui a rejoint le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Ceremaà Lyon. Karine Bonacina était auparavant cheffe du service eau et biodiversité à la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) de Charente-Maritime où elle exerçait des missions liées à la gestion de l’eau et des zones humides. Elle a également travaillé 5 ans à la Diren Provence-Alpes-Côte d’Azur (Dreal) où elle s’occupait de questions européennes et de l’évaluation environnementale dans le cadre de programmes de contractualisation nationaux, transfrontaliers et transnationaux.

Philippe Pourquier, IDvet

16/06/2020

IDvet (100 salariés, Montpellier), spécialisée dans le développement d’outils de diagnostic des maladies infectieuses animales et zoonotiques (se transmettant de l'animal à l'homme), lance la commercialisation d’un test sérologique permettant de détecter la présence d’anticorps contre le Covid-19, chez l’homme. « Nous sommes en mesure de produire des millions de tests par mois pour répondre à la demande mondiale », indique Philippe Pourquier, son dirigeant. Le CHU de Montpellier et l’établissement français du sang, via l’EFS Occitanie, ont contribué au développement de ce test, mis au point par IDvet. Ce kit de diagnostic est destiné à une utilisation en laboratoire.

Gilles Divita, Divincell

16/06/2020

Annoncée par La Lettre M en juillet 2018, le projet de levée de fonds engagée par la biotech gardoise Divincell (développement de nanoparticules et de principes actifs, 8 salariés, hébergée par le Bic Innov’Up) se précise. L’opération avait été ralentie par la crise du Covid-19, mais elle pourrait être bouclée cet automne. Son montant ? « Elle devrait osciller autour des 5 M€ », précise Gilles Divita, son dirigeant. Une somme levée principalement auprès de fonds privés américains. Elle doit permettre de financer les recherches de la biotech dans le domaine de l’oncologie. Parallèlement, Divincell développe ses propres principes actifs en vue de cibler le Covid-19.

Thierry Ducros, FFB34

16/06/2020

Malgré la reprise de l’activité, le président de la FFB 34 constate les premiers dépôts de bilan notamment dans le second-œuvre. Les entreprises de BTP héraultaises ont pourtant bénéficié de 156,8 M€ de PGE et de 13,2 M€ du fonds de solidarité (volet 1) créé par l’État et la Région Occitanie (57,9 M€). « Je crains une recrudescence des dépôts de bilan en septembre. Pour l’heure, les entreprises vivent sur les paiements des chantiers de mars et les PGE. Avec la baisse de CA, beaucoup vont manquer de trésorerie », s’inquiète-t-il.

Didier Lacroix, Stade toulousain

09/06/2020

Le président du club de rugby du Stade toulousain entend relancer le projet de construction d'une Cité du rugby à proximité du stade Ernest Wallon, dans le quartier des Sept Deniers. Une opération mise en suspens durant la crise sanitaire. « Ce dossier correspond aux ambitions de la Ville, du Département et de la Région. ll nous paraît en effet intéressant de jouer cette carte post-Covid en mettant en avant ce projet d’envergure », indique Didier Lacroix, en évoquant la préparation de la Coupe du monde de rugby 2023 dont la capitale régionale sera l’une des villes hôtes. Lauréat de l’appel à projets urbains innovants “Dessine-moi Toulouse“, le programme prévoit la création de 100 800 m2 de surface de plancher sur une emprise foncière de 11 600 m2. L’opération prévoit l’aménagement d’un campus sportif et d’un musée du rugby ainsi que la construction de logements, d’un internat, d’un hôtel, de bureaux et de commerces.
Didier Lacroix indique par ailleurs avoir sollicité un prêt garanti par l’État « de l’ordre de 5 M€ » pour faire face à l’impact économique lié à l’arrêt du Top 14 (championnat de France) et de la Coupe d’Europe : « Sans aide de l'État, l'économie du rugby, et encore plus celle du Stade toulousain, ne peut pas fonctionner en cas de matchs organisés à huis clos. » Autre conséquence de l’arrêt des compétitions, le budget de la saison 2020–2021 - dont la reprise est prévue le 3 septembre prochain- devrait être revu à la baisse par rapport à celui de la saison précédente (37 M€).

Jean-Luc Moudenc, Toulouse Métropole

16/06/2020

Président de Toulouse Métropole et maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc annonce un nouveau plan de relance de 95 M€. Ce dispositif vient s’ajouter au plan d’urgence de 31 M€ adopté par la collectivité en avril. « 50 M€ seront affectés au titre de la relance de l’investissement public et 45 M€ dans le cadre d’actions ciblées de soutien aux acteurs économiques. De 365 M€, le montant des investissements métropolitains est ainsi porté à 460 M€ en 2020. L’objectif est de soutenir des secteurs d’activité tels que le BTP, la santé, le commerce de proximité, l’économie circulaire, le tourisme ou la culture », résume l'élu. Le volet “investissement public“ de ce dispositif prévoit d’affecter 40 M€ à de nouveaux projets d’entretien de voiries et d’infrastructures routières et 10 M€ à des projets initialement programmés en 2021.

Olivier Pedron, Collins Aerospace – Avionics

08/06/2020

S'il ne souhaite pas pour l'heure communiquer de chiffres, Olivier Pedron, DG de Collins Aerospace - Avionics (283 M€ de CA, 650 salariés, Blagnac), division du groupe aéronautique américain Collins Aerospace, reconnaît que l'entité va être « impactée » par la crise du Covid-19. « Nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur un portefeuille d'activités équilibré entre la défense et l'aviation commerciale, explique-t-il à La Lettre M. Dans la défense, un certains nombre de programmes, comme celui de la modernisation des C-130H de l'armée de l'Air française, nous portent, tandis que l'aviation commerciale rencontre les difficultés que l'on sait. » Un positionnement dual particulièrement précieux, car « lorsqu'Airbus ferme les vannes du jour au lendemain, l'impact est direct ».

La division avionique de Collins Aerospace, qui a enregistré 283 M€ de CA et investi environ 7 M€ en R&D l'an dernier, n'a pas pour le moment fait appel au dispositif PGE (prêts garantis par l'Etat), mais elle a placé ses salariés au chômage partiel depuis le 1er juin.

Dans l'attente du plan de relance de l'aéronautique
Aujourd'hui, le dirigeant, régulièrement sollicité par les acteurs publics, à la fois locaux et nationaux, afin de « faire remonter les données et problématiques du terrain », attend de connaître les contours du futur plan de relance de l'aéronautique, attendu d'ici à mi-juin. « Je souhaite que nous ayons été entendus, confie-t-il. Notre secteur est absolument majeur, dans une région comme l'Occitanie. Il se caractérise par des cycles longs, très différents de ceux du tourisme, par exemple. Sur une mesure comme le chômage partiel, il est très important que cette spécificité soit prise en compte. » Quant à l'avenir de la filière, Olivier Pedron l'envisage avec pragmatisme. « L'un des facteurs de la rapidité de la reprise sera le retour de l'aviation commerciale, estime-t-il. Aujourd'hui, un certain nombre de compagnies aériennes sont en grandes difficultés. Cette crise, nous le savons, durera plusieurs années. Nous estimons qu'à l'échelle du secteur, la production ne retrouvera son niveau normal que fin 2023-début 2024. » Pour autant, d'ici-là, le dirigeant ne s'imagine pas porter des projets de diversification dans des secteurs éloignés de son cœur de métier, comme le ferroviaire ou le médical. « Nous avons tout intérêt à maintenir nos compétences telles qu'elles sont aujourd'hui, sur un marché à forte valeur ajoutée », assure-t-il, tout en précisant, sur le volet des ressources humaines, qu'en fonction du contenu du plan de relance du secteur, « les mesures adéquates seront prises afin de maintenir à la fois nos compétences et notre compétitivité ».

Quel “monde d'après” ?
Et le fameux “monde d'après”, dans tout ça ? La crise du Covid-19 pourrait-elle modifier de façon durable le comportement des consommateurs ? Pour Olivier Pedron, en réalité, les questions environnementales sont au cœur des préoccupations des industriels de l'aéronautique depuis de nombreuses années. « Nous contribuons, à notre niveau, au déploiement de produits plus légers, plus résistants et moins énergivores, explique-t-il. Aujourd'hui, nous sentons, c'est vrai, une prise de conscience. Mais nous étions déjà fermement engagés dans cette voie. Charge à l'industrie de fournir à l'avenir des solutions encore plus respectueuses de l'environnement. » Collins Aerospace est né en 2018 de la fusion d'UTC Aerospace Systems et de Rockwell Collins. Le groupe compte environ 4 000 salariés en France, dont plus de 2 500 en Occitanie. Il dispose d'une autre entité importante dans la région : le site Ratier, à Figeac (46). 

Grégory Dechamp-Guillaume, Toulouse INP-Ensat

03/06/2020

Toulouse INP-Ensat, l’école nationale supérieure agronomique de Toulouse (directeur : Grégory Dechamp-Guillaume, directrice adjointe : Anne Bernadac), décroche le trophée des campus responsables dans la catégorie “pédagogies pour une société durable“. Organisés par le réseau Campus Responsables, ces trophées récompensent depuis 2014 les établissements francophones pour leurs actions et engagements visant à intégrer le développement durable et la RSE à leurs activités. Il s’agit du volet francophone des Green Gown Awards qui existent depuis plus de dix ans au Royaume-Uni, et depuis cinq ans en Australie et en Nouvelle-Zélande. Toulouse INP-Ensat diplôme chaque année 175 ingénieurs dans les domaines de l’agronomie, l’agroalimentaire et l’environnement.

Jérémy Dols, Hypnia

16/06/2020

Portée par la société Helios Web, passée fin 2019 dans le giron du groupe Extensiel, la marque toulousaine de matelas Hypnia a vu son activité progresser de 240 % durant le confinement. Spécialisée dans la vente en ligne, l'entreprise fondée en 2013 par Jérémy Dols a bénéficié à plein des modifications des comportements de consommation. Présente en France, en Espagne et en Italie, la société avait déjà doublé son CA l'an dernier – porté à 12 M€ - tout en augmentant ses effectifs de 50 %. Elle table sur 20 M€ de CA cette année.

Paul Carite, Crédit Agricole Pyrénées Gascogne

08/06/2020

Il est nommé directeur général du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne (résultat net consolidé : 111,7 M€). Paul Carite (59 ans) succède à Jean-Paul Mazoyer, nouveau directeur ​général adjoint de Crédit Agricole SA en charge de la transformation digitale et de l'IT du groupe Crédit Agricole. Diplômé de Toulouse Business Schoool, Paul Carite est actuellement directeur général de la caisse régionale du Crédit Agricole Sud-Méditerranée. Il prendra ses fonctions en septembre prochain. L'établissement bancaire dispose d’un réseau de 139 agences réparties dans le Gers, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques et emploie 1 854 salariés.

En 2019, son résultat net consolidé a progressé de 16,1 % par rapport à 2018 pour s'établir à 111,7 M€. Le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne revendique près de 605 000 clients. 

Annie Brinet, Afpa

10/06/2020

Balma, Toulouse Le Palays, Foix et Pamiers : les quatre centres Afpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) toulousains et ariégeois ont une nouvelle directrice. Annie Brinet, 56 ans, remplace Philippe Coustel (qui a cessé ses activités à l'Afpa). Depuis 2017, elle était directrice de l'agence Afpa de Montpellier-Saint-Jean-De-Védas, dont la direction par intérim a été confiée à Christian Guinet. Dirigée par Alain Mahé, l'Afpa Grand Sud couvre les régions Occitanie, Sud/Paca et Corse. En Occitanie, ses 600 collaborateurs, répartis au sein de 15 centres, accompagnent chaque année plus de 7 000 stagiaires - salariés et demandeurs d’emploi - dans leur parcours d'insertion, de reconversion ou de professionnalisation.

Après avoir suivi un double cursus en administration des entreprises et business administration, Annie Brinet a œuvré pendant quinze ans dans le domaine de l’économie sociale et solidaire puis a rejoint l'Afpa, il y a vingt ans, d'abord comme formatrice en gestion d’entreprises. 

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie