Hebdo du mardi

Revue de presse

Monde

Seaboost équipe le Cap d'Agde

France 3 Occitanie

Les abris marins artificiels de Seaboost (cinq salariés, création en 2014, siège à Jacou) sont à l’honneur sur France 3, qui relate, le 6 septembre, l’installation de l’un des 32 récifs le long de la côte du Cap d’Agde (Hérault). « Imprimés en béton 3D, leur forme a été spécialement étudiée pour qu’ils servent de nurserie aux poissons », explique la chaîne publique. Le projet a coûté 224 k€ à la commune qui souhaite ainsi améliorer la biodiversité de sa zone côtière.

Quand les vignerons fignolent leurs étiquettes

Les Échos

Les vignerons misent de plus en plus sur le design de leurs étiquettes et de leurs bouteilles pour « surprendre les amateurs éclairés et conquérir les néophytes », rapportent Les Échos, le 5 septembre. « On goûte d’abord avec les yeux, estime Graham Shearshy, spécialiste du marketing. L’étiquette incite à choisir un flacon plutôt qu’un autre en rayon. Le design est le moyen le plus immédiat et le plus efficace de capter l’attention. » Dans l’Aude, le vigneron Vincent Chansault a ainsi imaginé une étiquette mêlant « épure et mystère » représentant « un feuillu surnommé "l'arbre de Moscou" qui surplombait le sentier reliant le village au sommet du coteau », raconte le quotidien économique. « Nous n'avions pas arrêté de stratégie particulière pour faire parler de nous, assure-t-il, sinon celle de raconter notre histoire et celle des lieux. »

Comment démarcher les grands groupes

Le Parisien

« Faire preuve de patience et de persévérance », « commencer petit » et « jouer la transparence », voici les trois conseils de Stéphane Seigneurin, président de la start-up montpelliéraine MyCarSpot, spécialisée dans la gestion des places de stationnement, et de Laurent Cenne, président du Grenoblois Lavéo (nettoyage de flottes automobiles). Interrogés par Le Parisien, le 5 septembre, les deux dirigeants l’assurent : « Une fois qu'on est référencé chez un grand groupe, il est plus facile d'en démarcher d'autres. »

Cémoi mise sur le bio

Les Échos

Cémoi lance une gamme de chocolat bio pour devenir un des leaders sur ce marché. Le groupe basé à Perpignan mise sur le secteur de la grande distribution et vise une clientèle familial. « Face aux mastodontes du chocolat, le groupe Cémoi aimerait devenir le numéro un mondial du bio », selon Patrick Collin, directeur général du groupe qui a totalisé un chiffre d'affaires de 820 M€ en 2018. Pour l'instant, le segment ne représente que 7 000 à 8 000 tonnes de la production, mais tout est réalisé en France, où Cémoi possède 10 sites, précisent Les Échos.

L'éco-chèque logement détourné

France 3 Occitanie

Grâce à son éco-chèque logement, la Région finance 1 000 à 1 500 € de travaux d’économies d’énergie pour les particuliers. Depuis 2012, 50 000 foyers ont bénéficié de ce dispositif. « L’Occitanie fait face aux mauvaises pratiques commerciales de certaines entreprises du secteur qui détournent l’utilisation de l’éco-chèque, explique pourtant la chaîne publique. Face à la multiplication des signalement, une société tarnaise a été radiée du dispositif. » Ses dirigeants ont cependant créé une autre entreprise elle aussi partenaire du dispositif. La Région assure observer de près la situation.

Ethiquable s'agrandit

France Bleu Occitanie

Le commerce équitable, comment ça marche ?, s’interroge France Bleu Occitanie. Pour le découvrir, la radio publique s’est rendue dans le Gers à la découverte de la coopérative Ethiquable. Invitée à la conférence organisée par La Lettre M, lors de ses Masters de l’emploi à Toulouse, le 9 septembre, l’entreprise gersoise commercialise biscuits, café, thé, chips, jus de pomme ou encore miel bio, en reversant une part équitable à leurs producteurs. Avec un chiffre d’affaires de 50 M€ en croissance l’an dernier, l’entreprise va lancer la construction d’un nouvel entrepôt de 5000 m2 en octobre.

Occitanie

Faciliter l'accès aux marchés publics

Les Échos

Le gouvernement va augmenter de 25 000 à 40 000 € le seuil à partir duquel les administrations centrales et locales devront recourir à la procédure d’appel d’offres pour un achat, annoncent Les Échos, le 11 septembre. Une mesure censée faciliter l’accès aux marchés publics pour les PME qui n’en capteraient actuellement - en valeur - que 32 %. Le gouvernement souhaite aussi imposer aux 322 plus grandes collectivités de réaliser des avances de trésorerie de l’ordre de 20 % du montant du marché.

Femmes et levées de fonds

L'Express-L'Expansion

Les créatrices d’entreprises lèvent 2,5 fois moins de fonds et ont 30 % moins de chance d’être financées que leurs homologues masculins, alertent L’Express et L’Expansion le 10 septembre. « Les fonds levés par les créatrices de start-up ne représentent que 2 % des la totalité des financements débloqués depuis dix ans pour la création d’entreprise », précisent-ils, citant une étude du Boston Consulting Group et du collectif de femmes entrepreneuses et investisseuses Sista. Explication avancée : « le faible taux de féminisation des fonds d’investissements qui ne comptent que 14 % de femmes partenaires ».

Nexity en tête du classement des promoteurs

Le Moniteur

Avec des chiffres d'affaires respectifs de 3095,4 M€, 2496 M€ et 2395,2 € en 2018, Nexity, Bouygues Immobilier et Altarea Cogedim forment le trio de tête du top 20 des promoteurs, réalisé par Le Moniteur. « Loin des craintes émises par la Fédération des promoteurs immobiliers, l’année a été fructueuse pour les principaux acteurs du secteur, écrit le magazine spécialisé, selon lequel, les promoteurs ont profité des taux d’intérêt très bas et de conditions de financement favorables, avec le dispositif d’investissements local Piel et le prêt à taux zéro.

ASN, le fleuron français du cable sous-marin

Challenges

Alcatel Submarine Networks (ASN) le champion français des câbles sous-marins revit grâce à Facebook et Google, note Challenges, le 12 septembre. « Nous sommes passés d’un marché de niche qui intéressait essentiellement les opérateurs télécoms, à un marché de volume depuis 2016, avec l’arrivée des Gafam », analyse Philippe Piron, président d’ASN. Le groupe français de 1 200 salariés enregistre une prise de commandes de 822 M$ en 2018, contre 625 M$ en 2017, sur un marché mondial de 6 Md€, en croissance de 12 % par an.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie