Hebdo du mardi

Revue de presse

Monde

Le meilleur muscat du monde

France Bleu Hérault

Le muscat 12 ans d’âge du domaine Peyronnet (34) obtient la médaille d’or de la 19e édition du concours Muscats du Monde, organisée les 3 et 4 juillet à Frontignan. Selon France Bleu Hérault le 9 juillet, 205 vins issus de 19 pays ont été analysés par 40 experts internationaux. 68 médailles ont été décernées dont 3 pour les muscats de la coopérative de Frontignan.

Ça coince à Sivens

France Bleu Occitanie

La présidente socialiste de la Région Occitanie, Carole Delga, aurait demandé le report du vote, prévu le 15 juillet, concernant le projet de retenue d’eau dans la zone du Testet, dans le Tarn, apprend-on sur le site de la radio publique, le 11 juillet. Collectivités, agriculteurs et associations devaient se réunir à la maison forestière de Sivens à cette date. « Plusieurs projets ont été proposés, mais celui qui tient la corde ressemble beaucoup au barrage qui déclenché la polémique » par le passé, souligne France Bleu. Pour rappel, le projet initial a été annulé en 2015 suite à la mort de Rémi Fraisse sur le site du chantier, lors d'affrontements entre opposants et forces de l'ordre. 

La nouvelle vie des vins de table

Les Échos

Rebaptisés vins de France en 2009, les anciens vins de table connaissent de fortes croissances à l'étranger et en France. En six ans, les ventes ont été multipliées par sept en Amérique du Nord, avec 10 millions de bouteilles commercialisées. « Libres des contraintes des appellations, ils bénéficient de l'image de leur origine tout en proposant des goûts nouveaux, à des prix modérés, analyse le journal économique Les Échos, le 9 juillet. Ils permettent aux vignerons de donner libre cours à leur imagination en assemblant des cépages différents ou de différentes provenances. » Et de citer en exemple le producteur audois Gérard Bertrand ((140 M€ de CA en 2018, siège à Narbonne) qui assemble jusqu'à neuf cépages différents, avec sa marque Kosmos.

Un satellite montpelliérain en orbite

20 minutes

La fusée russe Soyouz a mis en orbite le 8 juillet le troisième satellite développé par le centre spatial universitaire (CSU) de Montpellier. Une cinquantaine d’étudiants a travaillé sur ce projet, rapporte 20 minutes. Prénommé MTCube, ce nanosatellite doit « permettre d’évaluer la performance en orbite de composants électroniques susceptibles d’être ensuite intégrés à de plus gros satellites », selon le CSU. Un quatrième engin, Robusta 3A, est déjà en préparation. Il s’envolera en 2020 à des fins météorologique cette fois. « D’autres programmes sont dans les tuyaux, conclut le journal, avec la création d’un robot lunaire et la mise en orbite d’œufs de poisson pour nourrir les astronautes. »

Des hydroliennes dans l'Aude

France 3 Occitanie

Quatre hydroliennes vont être installées dans le fleuve Aude, près de Carcassonne, pour produire de l’électricité, raconte France 3 Occitanie, le 8 juillet. Ces équipements, d’une puissance de 25 kW chacune, doivent remplacer les deux machines déjà installées à l’automne dernier qui ont été détruites par les inondations. Les nouvelles installations, fabriquées par la société Hydroquest (Meylan - 38), pour le compte de Sébastien Arino, gérant de la mini-centrale, devraient être mises en service en octobre. L'investissement n'est pas connu. 

500 000 visiteurs sur MountNpass

Europe 1

Frédéric Blavoux, directeur général de MountNpass était l’invité de la dernière émission « La France Bouge », sur Europe 1. L’occasion pour lui de mettre en avant sa plateforme toulousaine de partage des plus beaux itinéraires de vélo pour les cyclotouristes. « Un bon itinéraire est adapté à la pratique de chacun et ses envies - sportives ou culturelles, explique-t-il. Nous nous étendons en Europe et nous proposons des itinéraires thématiques, comme la Loire à vélo, qui est l’un des plus fréquentés en Europe. » L'entreprise revendique plus de 500 000 visiteurs sur son site. 

Occitanie

Trump menace de taxer le vin français

Bloomberg

Moins taxés aux États-Unis que leurs concurrents californiens ne le sont en France, les vins français pourraient faire les frais de l’affrontement commercial entre Boeing et Airbus. « Comme la dispute s’envenime, les États-Unis et l’Europe ont fait la liste des produits qu’ils pourraient taxer plus et le vin est sur la liste américaine », souligne Bloomberg le 29 juin. « Le fait qu'ils soient servis à bord des avions est le seul lien des vins avec l'aéronautique, s'inquiète Robert Tobiassen, président de l'association nationale des importateurs de boissons aux États-Unis. Cette querelle pénalisera les consommateurs. »

L'exemple d'une ville finlandaise à énergie positive

France Info

Chauffée et éclairée aux énergies renouvelables, la ville de Li, en Finlande, produit dix fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme. C’est la première ville du pays à avoir divisé par deux ses émissions de gaz à effet de serre.Toutes les écoles sont équipées de panneaux solaires et sont auto-suffisantes, selon le site de France Info, qui rapporte le 1er juillet que « les écoliers, chargés de veiller sur la consommation d’énergie dans leurs classes, récupèrent la moitié des économie faites sur les factures ». La commune de 10 000 habitants économise 2,5 M€ par an grâce à ces pratiques.

Decathlon n'a plus la forme

Challenges

Avec un chiffre d’affaires de 3,1 Md€ en 2018, Decathlon enregistre une baisse d’activité de 6 %, malgré un marché global à la hausse de 2 % grâce à l’engouement pour la course à pied et le vélo. Son résultat d’exploitation chute de 55 %, de 140 M à 65 M€ et son effectif passe de 15 953 à 14 834 salariés. Dans le même temps, son concurrent Intersport affiche une croissance de 9,1 %, à 2,2 Md€ de CA 2018. « La stratégie de l’enseigne qui consiste à vendre des produits, y compris techniques, à des prix inférieurs au marché » n’a pas fonctionné, analyse Challenges, le 5 juillet.

Ces patrons sur Twitter

Les Échos

Twitter fait toujours peur aux patrons français, selon Les Échos. « Il faut avoir du courage pour s’y exposer, reconnaît Damien Viel, le directeur général de Twitter France. On n’y est pas pour collecter des « like » mais pour s’engager dans une forme de dialogue direct et moderne, loin de la communication descendante à laquelle sont habituées les sociétés. » Malgré les risques, certains dirigeants apprécient ce type d’échanges « sans langue de bois ». Laurent Vimont, président de Century 21, tweete ainsi « comme il respire » mais efface « 7 messages sur 10 » après les avoir postés.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie