Hebdo du mardi

Décideurs

Nicolas Bouzou, Asterès

Monter en gamme pour exister face aux métropoles : c’est, en résumé, la méthode prônée, le 29 janvier à Béziers (34), par l’économiste libéral Nicolas Bouzou, face à un parterre de patrons biterrois, dans le cadre de la présentation d'une étude commandée et pilotée par le Medef Béziers Littoral Ouest Hérault (président : Marc Aufort), et réalisée par le bureau d'études de Nicolas Bouzou (Asterès) . « Nous observons beaucoup d’économie de sous-traitance, un tourisme et des vins moyen de gamme. Le défi d’un territoire comme celui-ci, c’est de monter en gamme. C'est obligatoire, vu la phase actuelle de mondialisation et de 3e révolution industrielle. »
Viticulture. «
Quand on analyse les prix des caisses de vins français à l’exportation par origine, les vins du Languedoc sont les prix les plus faibles. Ça vaudrait presque le coup d’augmenter les prix, juste pour voir ! Les vins d’ici ne sont pas tous mauvais, loin de là. Des vins du Languedoc sont meilleurs que des Bourgogne. »
LGV. Nicolas Bouzou ne pense pas que l’arrivée à Béziers de la ligne ferroviaire à grande vitesse soit un sujet prioritaire. «
Le TGV peut ne rien apporter du tout, s’il n’y a pas de stratégie économique. »
Sur la métropolisation :
« Le phénomène de métropolisation est propre au 21e siècle. Les métropoles aspirent les talents. En Occitanie, ce phénomène joue beaucoup plus à l’avantage de Toulouse, très puissante d’un point de vue industriel, que de Montpellier, plus résidentielle. Si vous laissez faire les choses, Toulouse aspirera tout, jusqu’à ce que les prix de l’immobilier ou les problèmes de mobilité explosent. Les villes moyennes ont une carte à jouer. On est au début de cette tendance. »

Olivier Larcher, Groupama d'Oc

Diplômé de l’Institut des hautes études économiques et sociales (Inseec), il est nommé directeur général du groupe mutualiste Groupama d’Oc. Olivier Larcher (51 ans) a pris ses fonctions le 1er février. Depuis juillet 2013, il était directeur général de Groupama Grand Est. Présidé par Jean-Yves Dagès, Groupama d’Oc (1 768 salariés – CA 2017 : 701 M€ - siège social : Balma - 31) couvre 14 départements avec un réseau de 297 agences réparties dans 14 départements (Ariège, Aveyron, Cantal, Corrèze, Creuse, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Landes, Lot, Lozère, Pyrénées-Atlantiques, Tarn et Tarn-et-Garonne).

Maarten Kraan, Pierre Fabre Médicament

Il est nommé au poste de directeur de la recherche et du développement (R&D) de Pierre Fabre Médicament (PFM - directeur général : Frédéric Duchesne). De nationalité néerlandaise, Maarten Kraan (57 ans) - docteur en médecine, spécialisé en immunologie et rhumatologie- a travaillé au sein des laboratoires Roche, AstraZeneca à des postes de direction en R&D. Il sera chargé de définir et de mettre en œuvre la stratégie R&D de PFM dans ses trois domaines d’innovation prioritaires : l’oncologie, la dermatologie et la santé familiale. PFM consacre annuellement 13,5 % de ses revenus en R&D. Ses équipes sont réparties entre l’institut de recherche Pierre Fabre implanté dans le campus de l’Oncopole à Toulouse et le centre d’immunologie du groupe basé à Saint-Julien-en-Genevois (74).
* 13 500 salariés, 2,318 Md€ de revenus en 2017.

Corinne Cabanes, Fondation de France Sud-Ouest

Elle est nommée, pour quatre ans, présidente du comité Toulouse Pyrénées de la Fondation de France Sud-Ouest (déléguée générale : Béatrice Bausse, 4 permanents, 25 bénévoles). Couvrant huit départements d'Occitanie (périmètre de l'ex-Midi-Pyrénées) et sept en Nouvelle-Aquitaine, la Fondation de France Sud-Ouest abrite 42 fondations qui, en 2017, ont alloué 8,7 M€ à 817 projets d'intérêt général. Le comité Toulouse Pyrénées, nouvellement créé, vient renforcer celui de Bordeaux Atlantique, présidé par Pascale Rousseau-Dewambrechies depuis 2015. Présidente du cabinet RH Corinnes Cabanes et Associés (Blagnac - 31), Corinne Cabanes est également cofondatrice de la société de coaching en orientation scolaire et professionnelle Futurness by L'Étudiant (Paris).

Patrice Cauvet, CIC Sud Ouest

Finies les directions régionales Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Aquitaine-Nord et Adour-Pyrénées. Une nouvelle organisation est en vigueur depuis ce début d’année au sein du CIC Sud Ouest (siège : Bordeaux). « Nous restons une banque régionale, organisée en trois directions de marchés : banque privée, grand public et entreprises. Cela permet d’une part de gagner en compétence sur chaque métier, avec des équipes spécialisées, et d’autre part, de donner une plus grande autonomie de décision aux directeurs d’agences », résume Patrice Cauvet, directeur général du CIC Sud Ouest. À la tête de ces trois directions de marchés : Laurent Seilhean (grand public), Jean-François Compeyrot (banque privée) et Christelle Dantras (entreprises). Présent dans 19 départements de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie, le CIC Sud Ouest emploie 1 731 personnes au sein de 242 points de vente grand public, 11 agences dédiées aux PME, 2 aux grandes entreprises et grandes et moyennes entreprises, 4 à la banque privée et 4 à la promotion immobilière. « Ce réseau est assez stable, même s’il fait l’objet de quelques ajustements. Nous allons par exemple bientôt (en juin prochain, NDLR) ouvrir une nouvelle agence à Balaruc-les-Bains (34) », illustre Patrice Cauvet.

Frédéric Salles, Capitale French Tech

Une zone d'influence élargie à Béziers, au Gard, à l'Aveyron et à la Lozère, pour parvenir à environ 300 start-up adhérentes, une gestion directe par les entreprises et deux gros financeurs, l'un historique (Montpellier Méditerranée Métropole) et l'autre nouveau (Région Occitanie) : voici les contours du dossier Capitale French Tech pour la partie est de l'Occitanie. Dossier qui sera déposé le 11 février, en vue d'un agrément (probable) par le gouvernement. C'est le patron de Matooma (objets connectés par carte Sim, 50 salariés, CA 2018 : 11 M€, prévisionnel 2019 : 15 M€, Pérols - 34), Frédéric Salles, qui est pressenti pour prendre la présidence de l'association, dont le nom reste à définir. Egalement consultés pour occuper ce poste, Laure Vidal (Il était un fruit, Lunel - 34) et Clément Saad (Pradeo, Montpellier) ont finalement décliné.

Virginie Paquien, Département du Gard

Virginie Paquien deviendra, à compter du 1er mars, la nouvelle directrice générale des services au Conseil départementale du Gard. Elle succède à Yvan Ferrier qui part à la retraite. Depuis 2015, Virginie Paquien est directrice générale des services du Conseil départemental du Rhône. Elle est diplômée de l'Institut d'Études Politiques de Lyon, section politique et administration et titulaire d'une maîtrise de droit public (Lyon 3).

Guylain Clamour, faculté de droit de Montpellier

Il est le nouveau doyen de la faculté de droit (6 000 étudiants) de l'université de Montpellier. Il succède à Philippe Pétel qui avait démissionné en mars 2018 suite à des épisodes de violence au sein de la faculté.

Isabelle Guiraud, Saint-Jean-de-Védas

La commune de Saint-Jean-de-Védas (34) vote le 30 janvier son budget 2019 : 6,3 M€ d’investissements prévus, et 11,2 M€ pour les dépenses de fonctionnement. Parmi les dossiers attendus en 2019, figure le démarrage de l’aménagement de 30 hectares de l'extension de la zone d’activité La Lauze Est. « L’opération est pilotée par la Métropole de Montpellier, indique Isabelle Guiraud, maire. Nous prenons en charge 7 à 8 hectares sur un délaissé de la partie déjà aménagée de la ZA Lauze pour y installer notamment des artisans. » L’équipe municipale porte également un projet de complexe municipal avec une grande salle polyvalente et une halle gymnique, situé à l’est de la Zac Roque Fraisse. « Il sera réalisé au prochain mandat, si mandat il y a », précise Isabelle Guiraud. Budget estimé : 8,9 M€. 300 k€ seront fléchés en 2019 pour les frais liés au jury de concours de maîtrise d’œuvre, aux rapports techniques, ainsi qu’aux frais de maîtrise d’œuvre.

William Souche, JCE de Sète et du Bassin de Thau

Il est le nouveau président de la Jeune Chambre Economique de Sète et du Bassin de Thau. Il succède à Amélie Ayats. Au sein du bureau, Sarra Madani est secrétaire, Ludivine Abela trésorière, Anaïs Veyrat vice-présidente communication, et Enzo Ferrara chargé de mission développement.

Stefano Bortoli, ATR

76 appareils livrés, 52 commandes fermes enregistrées : l’exercice 2018 aura été pour ATR, premier constructeur mondial d'avions régionaux de moins de 90 places (président exécutif : Stefano Bortoli, 1 300 salariés, siège à Blagnac), un exercice de stabilisation. Avec un CA identique à celui de 2017, à 1,8 Md$, soit environ 1,57 Md€. L’avionneur franco-italien anticipe des perspectives « prometteuses » pour 2019, sur un marché mondial des turbopropulseurs qui se caractérise par une demande estimée à plus de 3 000 nouveaux appareils d’ici à 2037.

Arnauld de Gasquet, Grant Thornton

Il rejoint, en qualité d'associé, le bureau toulousain du groupe d'audit et de conseil Grant Thornton. Le 30 septembre prochain, il prendra la suite de Martine Labadie (qui fait valoir ses droits à la retraite) à la direction de ce bureau, qui compte 30 collaborateurs. Âgé de 49 ans, Arnauld de Gasquet occupait, depuis 2016, un poste de directeur général adjoint au sein de Maison Villevert, groupe familial de spiritueux haut de gamme basé près de Cognac. Précédemment, il avait travaillé dans l'audit et le conseil chez PwC et chez Deloitte, notamment aux États-Unis. Grant Thornton dispose de 23 bureaux en France (1 800 collaborateurs dont 108 associés), dont Toulouse et Montpellier (directeur et associé : François Cayron) pour la région Occitanie.

Amaury Mourcou, Muretain Agglo

Après un peu moins d'un an à la tête de la direction d'appui à la création d'activité et d'emplois du conseil départemental de la Haute-Garonne, il rejoindra, le 11 février, la communauté d'agglomération du Muretain. En tant que directeur général adjoint au développement territorial, Amaury Mourcou encadrera une équipe d'une vingtaine de personnes, en charge des questions d'économie, d'habitat, d'urbanisme et de mobilité. Originaire de Lille, il avait rejoint le Sicoval en février 2015 après trois ans et demi passés à Saint-Nazaire (44) comme directeur général adjoint de la communauté d'agglomération de la région nazairienne et de l'estuaire. Il est âgé de 46 ans.

 

 

Philippe Grenier, Cobaty Toulouse

Du changement au bureau du Cobaty Toulouse. Bertrand Desplats (N.G.SO - 11) remplace Philippe Fuseau (CIC Toulouse) comme trésorier. Présidée par Philippe Grenier (directeur construction Midi-Pyrénées de Socotec), l'association - qui a fêté ses 50 ans le 15 novembre dernier en présence de 500 personnes - fédère 110 acteurs de l'acte de bâtir. À l'occasion de son assemblée générale du 28 janvier, elle a accueilli deux nouveaux adhérents : Christophe Diana, DG de Études et Quantum (31) et Frédéric Quarante, directeur développement de Climater (31). « Le Cobaty Toulouse se porte bien, la fréquentation de nos événements est en hausse », se félicite Philippe Grenier

Franck Alzingre, TGI d'Albi

Il succède à Joëlle Munier à la présidence du tribunal de grande instance (TGI) d'Albi. Franck Alzingre (45 ans) était jusque là premier vice-président au TGI de Cayenne (Guyane). 

Maarten Kraan, Pierre Fabre

Le groupe castrais Pierre Fabre (13 500 salariés, 2,318 Md€ de revenus en 2017) nomme Maarten Kraan au poste de directeur de la recherche et du développement (R&D) de Pierre Fabre Médicament (PFM - directeur général : Frédéric Duchesne). De nationalité néerlandaise, Maarten Kraan (57 ans) est docteur en médecine, spécialisé en immunologie et rhumatologie. Il a travaillé au sein des laboratoires Roche, AstraZeneca à des postes de direction en R&D.

Maarten Kraan sera chargé de définir et de mettre en œuvre la stratégie R&D de PFM dans ses trois domaines d’innovation prioritaires : l’oncologie, la dermatologie et la santé familiale. PFM consacre annuellement 13,5 % de ses revenus en R&D. Ses équipes sont réparties entre l’institut de recherche Pierre Fabre implanté dans le campus de l’Oncopole à Toulouse et le centre d’immunologie du groupe basé à Saint-Julien-en-Genevois (74).

Annick Senat, Pôle Emploi

À compter du 4 février, elle sera la nouvelle directrice territoriale de Pôle emploi Haute-Garonne (850 collaborateurs) en responsabilité de 17 agences et de deux directeurs territoriaux délégués. Annick Sénat était jusqu’alors directrice territoriale Pôle emploi dans l’Aude assurant la coordination et le pilotage de 9 agences des départements de l’Aude et de l’Ariège (320 collaborateurs) depuis le 1er janvier 2018. Dominique Jeffredo, directrice territoriale déléguée pôle Emploi Aude-Ariège assure l’intérim.

Patrick Lecer, Tarmac Aerosave

Il succède à Philippe Fournadet à la présidence du groupe Tarmac Aerosave, spécialisé dans la maintenance, le stockage et le recyclage d'avions. Ce dernier entend se consacrer à « de nouveaux projets professionnels », précise un porte-parole de l’entreprise à La Lettre M. Patrick Lecer occupait le poste de vice-président d’Airbus Customer Services, le pôle relations clients du groupe Airbus. Implanté à Tarbes (65), son siège, à Teruel (Espagne) et à Toulouse-Francazal, Tarmac Aerosave a accueilli, en dix ans, près de 700 appareils. Filiale d’Airbus, Safran et Suez, l’entreprise emploie 240 personnes pour un CA de 45 M€.

Philippe Pelaton, Côtes-du-Rhône

Le syndicat des vignerons des Côtes-du-Rhône, que le Gardois Philippe Pelaton préside, décide d’introduire deux mesures agro-environnementales (MAE) dans son cahier des charges afin de limiter drastiquement le désherbage chimique : Interdiction de désherber chimiquement les bordures des parcelles (tournières) et plus de 50 % de la surface de la parcelle plantée.
 Ces mesures, une fois validées par l'Inao, s’appliqueront obligatoirement à tous les vignerons d’AOC Côtes-du-Rhône et Côtes-du-Rhône Villages (40 000 ha).

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie