Hebdo du mardi

Décideurs

Thierry Ducros, FFB 34

29/01/2019

« Le coût des travaux ne doit pas être la seule variable d'ajustement », déclare Thierry Ducros, président de la FFB 34, le 23 janvier lors de ses vœux au Mas de Saporta à Lattes. « Il est aberrant que dans l’économie générale de la construction, le coût des travaux soit la seule variable d’ajustement, écartelé entre un prix d’achat du foncier toujours en hausse et la volonté de certains de conserver, malgré tout, la même confortable marge, qui fait rêver tous les entrepreneurs du bâtiment …​ » Thierry Ducros a appelé les donneurs d'ordres publics et privés à « acheter à un juste prix ». Il pointe aussi certains « dérapages en matière de délai de règlements. Nous n'avons ni les moyens ni la vocation à être les banquiers de nos clients ! », s'est-il exclamé. « Nous déplorons depuis plusieurs mois de fréquents dérapages en matière de délais de règlement des travaux. Trop de mes confrères peinent à encaisser leurs dernières situations, et notamment le solde, payé parfois 24 mois après la réception… Avec des raisons multiples, allant de la pure mauvaise foi à la négligence, en passant par l’incompétence ou les exigences anormales de certains acteurs. » S'il se félicite du plan Action Cœur de Ville, « qui concerne dans l'Hérault les villes d'Agde, Béziers, Lunel et Sète », Thierry Ducros s'en est pris aux entreprises utilisant des travailleurs détachés.

Michèle Tisseyre, Face Hérault

29/01/2019

Michèle Tisseyre, avocate, ancien bâtonnier de Montpellier et ancienne présidente de l'Institut des droits de l'homme à Montpellier, est la nouvelle présidente du club d’entreprises Face Hérault. Elle remplace Clare Hart, élue présidente de Face Occitanie. Face Hérault regroupe plus de 400 entreprises impliquées sur les questions liées à la RSE, aux discriminations, aux inégalités, aux difficultés d’accès à l’emploi. Le bureau de Face Hérault est composé de Christèle Martinez (EDF, vice-présidente en charge des finances), Clare Hart et Khaled Zourray (présidents d’honneur), Benjamin Ferran (MBS), Anne-Emmanuelle Rousseau (BRL), Jean-Marc Oluski (RH Partners), Jérôme Fourré (Dell) et Pierre Deniset (Kaliop).

Alain Di Crescenzo, CCI Occitanie

29/01/2019

Malgré une baisse de la croissance en 2018 au niveau national, l’Occitanie a tiré son épingle du jeu l’an dernier. « On s’en est pas trop mal sorti », commente Alain Di Crescenzo (photo © David Bécus), président de la CCI Occitanie, lors de ses vœux à Toulouse le 22 janvier. Tirée par l’industrie (+ 4,5 %) et le BTP (+ 7,2 %), l’économie régionale a créé 1 % d’emplois salariés en plus, contre 0,1 % en France. Pour autant, le taux de chômage reste plus élevé dans la région (10,7%) que dans le reste du pays (9,1 % au 3e trimestre). « Il progresse moins qu’avant, se console le président de la CCI Occitanie. On est dans le paradoxe de l'Occitanie, qui est le territoire qui crée le plus d’emplois et qui compte le plus de chômeurs. » Pour 2019, la CCI régionale table sur une stabilité de la conjoncture, sauf pour le commerce, très perturbé par le mouvement social des Gilets jaunes. « Nous nous attendons à une hausse des défaillances et des liquidations au premier semestre », craint Alain Di Crescenzo.

Gilles Capy, EDF Occitanie

29/01/2019

Le Prix Pulse Occitanie 2019 du groupe EDF est lancé, le 17 janvier à Montpellier et le 24 à Toulouse. « Un travail préalable a été effectué par huit métiers du groupe afin d’identifier des défis pour lesquels nous n’avons pas la solution, explique Gilles Capy, délégué régional. Nous venons chercher la créativité des start-up et leur capacité d’innovation. » Les candidats peuvent soumettre leur candidature jusqu’au 15 avril. Remise des prix le 13 juin à Toulouse. Les représentants du groupe s’arrêteront dans six autres villes* de la région pour présenter les neuf appels à projets. Renseignements : occitanie-pulse.edf.com
* Le 29/1 à Tarbes (65) au Bic Crescendo, le 7/2 à Albi (81) à l’École des Mines, le 12/2 à Perpignan (66) à l’université Perpignan Via Domitia, le 14/2 à Rodez (12) à la CCI Aveyron, le 19/2 à Nîmes (30) au Bic Innov’Up, le 12/3 à la centrale nucléaire de Golfech (82).

Philippe Guiberteau, CEA Marcoule

29/01/2019

Lors de leur cérémonie des vœux, le 24 janvier, les entreprises présentes sur le site nucléaire gardois de Marcoule – deuxième site industriel d’Occitanie avec près de 5000 salariés -, géré par la CEA, sont revenues sur leurs projets en 2019. Au total, près de 200 postes d’alternants ont été créés sur site en 2018 (CEA : 80 ; Orano Melox : 40 ; Orano DS : 40 ; Spie : 30) et le rythme devrait être le même en 2019 ont expliqué les dirigeants présents. Dans le détail, pour le CEA, le directeur, Philippe Guiberteau est revenu sur les projets, notamment de construction de nouveaux entreposages de déchet nucléaire dans l’attente de leur enfouissement sur le futur site Cigéo de Bure (Meuse), en rappelant que le CEA dépense chaque année 300 M€ dans l’économie locale. En outre, le CEA Marcoule a fait signer 80 CDI en 2018. Orano Melox (800 salariés), entend de son côté produire 124 tonnes de Mox en 2019 qui seront livrés en France et au Japon. « Nous livrerons Kepco au Japon. Ces livraisons doivent ouvrir d’autres commandes », explique le DG, Jean-Philippe Madelaine, qui précise que 100 postes seront ouverts pour recrutement en 2019. Chez Socodéi (groupe EDF), qui brûle et fait fondre des déchets faiblement radioactifs, les effectifs continuent de croître. « Nous sommes près de 300 contre 250 il y a deux ans et nous embaucherons environ 30 personnes de plus en 2019 », avance le DG Eric Villatel, qui a notamment vu augmenter l’activité de fusion qui, de 762 tonnes en 2018 devrait « flirter avec les 1000 t. en 2019 ».

Frédéric Lafforgue, Castelnau-le-Lez (34)

29/01/2019

Lors de vœux à la presse très politiques, le 22 janvier, Frédéric Lafforgue, maire de Castelnau-le-Lez (34), deuxième commune (avec Lattes) de la métropole de Montpellier, exprime des réserves sur le projet de stade de football Louis-Nicollin dans le quartier Cambacérès, à Montpellier. « Le montage (en Semop, NDLR) à Montpellier est déjà caduc, tacle Frédéric Lafforgue. Il faudrait 40 000 places (la jauge est prévue est plutôt 30 000, NDLR) pour attirer de grands événements. Entre le stade, l’extension du tramway pour la desserte de la Zac Cambacérès, le parking, le palais des sports et l’aménagement d’une sortie d’autoroute, c’est un coût d’au moins 300 M€. Et il n’y aura pas de casino (de jeux, NDLR) possible sur le site, vu qu’il y a déjà, à proximité, des casinos à La Grande-Motte et à Palavas. » Autre confidence, relative à la mobilité. « La Métropole de Montpellier (président : Philippe Saurel, DVG) promet une desserte en bus en septembre 2019. C’est un dossier urgent. Entre le Millénaire, Cap Omega, IBM, les cliniques, la zone Mermoz, CGI, Pôle emploi, Ubisoft…, il y a environ 15 000 personnes qui travaillent. Il y a un fort besoin en bus. Mieux vaut des bus à cadence rapide en site propre. On n’a plus les moyens de se payer un tramway. Sans compter les travaux de réfection de la ligne 1 qui se profilent, après bientôt 20 ans d'activité (mise en service en juillet 2000, NDLR). Une ligne 6 à Castelnau ne serait pas raisonnable. La ligne 5 peut être réduite et s’arrêter à la Fac de lettres, avec ensuite des extensions par bus. On économiserait des millions d’euros. »

Jean-Marc Maillot, Cercle Mozart

29/01/2019

Le 22 janvier, Jean-Marc Maillot est élu nouveau président du Cercle Mozart, association montpelliéraine qui rassemble plus de 300 membres, dirigeants et professions libérales. Il succède à Michel Fromont qui souhaitait passer la main. Ce dernier est élu président d’honneur. Jusqu’à présent vice-président, Jean-Marc Maillot, 46 ans, est avocat et maître de conférences des Universités. Il est également l’un des fondateurs de Cercle Mozart. André Bonnary, vice-président de l’association, est élu premier vice-président.

Carole Guillet-Vallat, Communauté de Communes Pays de Lunel

29/01/2019

Elle est la nouvelle directrice du service Développement économique, Innovation et Agriculture de la Communauté de Communes Pays de Lunel (34). Elle était auparavant responsable du service Développement économique à la Communauté d’Agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette. Elle succède à Isabelle Imbert.

Olivier Martineau, Naïo Technologies

29/01/2019

Le spécialiste de la robotique agricole Naïo Technologies (35 salariés, CA 2018 : 2,8 M€, siège à Escalquens) recrute Olivier Martineau comme directeur financier. Une fonction que ce dernier a occupée de 2012 à 2018 chez Sigfox (Labège), qui construit et opère un réseau mondial bas débit dédié à l’internet des objets. Ce recrutement intervient quelques mois après que Naïo Technologies a bouclé une levée de 2,5 M€. Diplômé de HEC Paris, Olivier Martineau sera notamment chargé de piloter la prochaine levée de fonds, qui devrait être supérieure à 10 M€. Depuis sa création en 2011, Naïo ​Technologies a levé près de 8 M€ et commercialisé près de 150 robots agricoles et viticoles .

Éric Dupont, Laselec

29/01/2019

La société Laselec (64 salariés, CA 2017 : 8,7 M€, PDG : Éric Dupont, siège à Toulouse), spécialisée dans le marquage et le dénudage de câbles par lasers, notamment pour le secteur aéronautique, cherche à étoffer ses équipes. L’entreprise envisage de recruter six salariés cette année en Occitanie. Les profils recherchés : développeur informatique industrielle, technicien bureau d’études mécanique… Laselec intègre par ailleurs un VIE au sein de l’une de ses filiales basée à Dallas, aux États-Unis. La société, qui - via la division Komax Solutions - fait partie du groupe Komax (2 000 salariés, spécialisé dans le câblage, siège à Dierikon, en Suisse) depuis fin 2017, est également présente au Maroc, en Allemagne, au Mexique, en Chine et au Japon.

Miquel Lozano, Tesalys

29/01/2019

Tesalys (15 salariés, CA 2018 : 4,5 M€, siège social à Lyon, siège opérationnel à Saint-Jean - 31) lève 6 M€ auprès d’iXO Private Equity (Toulouse) et Sigma Gestion (Paris). Présidée par Miquel Lozano, la société conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de traitement des déchets biomédicaux à destination des hôpitaux, des centres médicaux et des laboratoires. L’opération va lui permettre de poursuivre le développement de ses ventes à l’international, d’élargir sa gamme de produits et d’augmenter sa capacité de production avec l’ouverture d’un nouveau site d’assemblage. Tesalys avait déjà levé 1,5 M€ début 2018 auprès de la société de gestion Entrepreneur Venture.

Éric Sengers, BTV

29/01/2019

Spécialisée dans le stockage de véhicules neufs avant leur commercialisation, la société Blanc Transports Véhicules (BTV, directeur : Éric Sengers) envisage la création d’une nouvelle aire de dépôt à proximité de son site existant de la zone Eurocentre (commune de Castelnau-d’Estrétefonds). Le projet prévoit la construction d’un parking supplémentaires de 1 417 places aménagé sur une emprise foncière de 28 000 m2 (surface de stationnement : 21 500 m2). L’entreprise prend en charge près de 150 000 véhicules/an. BTV (28 M€ de CA en 2017, 300 salariés) est une filiale du Groupe Charles André (transport et logistique) basé à Montélimar (26).

Vincent Gatin, Lozère Développement

29/01/2019

Vincent Gatin est le nouveau directeur de l'agence d'attractivité de la Lozère (présidente du conseil départemental de la Lozère : Sophie Pantel - PS), Lozère développement. Il succède à Sébastien Oziol qui devient responsable de l'antenne territoriale de l'agence économique de la Région Occitanie, Ad'Occ, pour les départements du Lot, de la Lozère et de l'Aveyron. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Vincent Gatin aura pour mission de conduire l’opération de prospective territoriale le Studio visant à imaginer les contours de la Lozère de demain, promouvoir la marque « de Lozère », accompagner l’intégration des maisons de services au public (MSAP) dans Lozère Développement ou encore mettre en place le salon 48.digital. Auparavant, Vincent Gatin a occupé pendant six ans les fonctions de chargé de mission attractivité et numérique au sein de l'agence. Il a également travaillé pendant cinq ans en tant qu'enseignant chercheur en géographie à l'Université de Tours au sein d'un laboratoire de recherche CNRS spécialisés sur les mutations des villes (CITERES).

Delphine Grail-Dumas, préfecture du Gers

29/01/2019

Elle est la nouvelle sous-préféte de l'arrondissement de Mirande depuis le 2 janvier. Delphine Grail-Dumas (42 ans) est architecte urbaniste de formation. Elle succède à Anne Laybourne. 

William Villeneuve, Cerfrance Gascogne Occitane

29/01/2019

Exploitant agricole gersois, il est élu à la présidence de Cerfrance Gascogne Occitane (siège administratif : Muret – 31), réseau associatif de conseil aux entreprises et d'expertise comptable. Un nouveau groupe créé le 1er janvier 2019 suite au rapprochement des Cerfrance Ariège, Haute-Garonne et Gers/Pyrénées-Atlantiques. William Villeneuve (43 ans) présidait le Cerfrance Gascogne Adour depuis 2010. Le Cerfrance Gascogne Occitane (directrice générale : Christine Huppert) accompagne 9 500 clients avec un réseau de 30 agences réparties dans quatre départements. Son chiffre d’affaires cumulé s’élève à 26,5 M€ pour un effectif de 400 salariés intervenant en comptabilité, expertise comptable, accompagnement juridique, fiscal et patrimonial, conseil social, ressource humaine.

Didier Bourdon, centre hospitalier de Millau

29/01/2019

Il est nommé, par arrêté ministériel, administrateur provisoire du centre hospitalier de Millau (12). Une administration provisoire étendue au centre hospitalier de Saint-Affrique à partir de février prochain suite au départ en retraite de sa directrice. Directeur d'hôpital, Didier Bourdon a piloté de nombreux travaux et projets médicaux au sein des CHU de Lille (1990-1998) et de Montpellier (1998-2001), puis au sein des Hospices Civils de Lyon (2001- 2007) et à l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, en lien avec l’ARS Île-de-France (depuis 2007).

Frédéric Monteil, CD 66

29/01/2019

Il sera à partir du 1er mars directeur de cabinet d'Hermeline Malherbe, présidente du Département des Pyrénées-Orientales. « Ce trentenaire à la grande maturité professionnelle et politique », selon la présidente succède à Carlos Da Silva qui a rejoint depuis le 8 janvier Olivier Faure, premier secrétaire du parti socialiste. Frédéric Monteil, ancien collaborateur du président de la République François Hollande, actuel chef du bureau événementiel au sein du Ministère des Armées.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie