Hebdo du mardi

En coulisse

Les contours de la future Cité de l’économie et des métiers de demain à Montpellier

La conseillère régionale Marie-Thérèse Mercier, vice-présidente de l'agence régionale Ad'Occ, confie, le 27 mars, que le projet de Cité de l’économie et des métiers de demain, à Montpellier, porté par le Conseil régional (présidente : Carole Delga), est sur les rails. Cette Cité se voudra un lieu ouvert à l’international où « entreprises, universitaires travailleront ensemble sur des sujets prospectifs ». The Camp à Aix-en-Provence ou Station F à Paris sont des sources d’inspiration. « Mais nous ne reproduirons pas ce qui existe déjà à Montpellier », signale Marie-Thérèse Mercier, faisant référence au Bic ou à la future halle French Tech portée par la Métropole de Montpellier, dans le quartier Cambacérès (gare TGV).
La pose de la première pierre de la Cité de l'économie et des métiers de demain est annoncée dans « 18 à 24 mois ». Le lieu, la taille et le budget ne sont pas encore arrêtés. « En matière de R&D, le travail est souvent sectoriel, alors qu’il devrait être beaucoup plus transversal, estime la conseillère régionale, par ailleurs associée à EY Montpellier, et à ce titre experte en matière économique. Il existe des lieux pour réfléchir et des lieux pour agir, il manque désormais un lieu pour expérimenter, favoriser l’innovation et mettre les gens en réseau. Si on prétend aller sur des technologies de rupture, il n’est plus possible aujourd’hui de le faire dans son coin. » La Région recherche actuellement des partenaires privés sur ce projet, « non pas pour financer, mais pour co-construire ce projet de Cité, à travers une fondation par exemple ». À Toulouse, la Région porte un projet identique de Cité. Le lieu est déjà arrêté (anciennes halles Latécoère). 

Recours

Le tribunal administratif de Toulouse a considérablement accéléré le traitement des procédures de recours déposées contre des projets immobiliers ces derniers mois selon les promoteurs locaux. « Au delà des délais d'instruction, les magistrats se montrent extrêmement sévères sur les erreurs de fond et de forme dans les procédures en rejetant systèmatiquement les recours jugés abusifs. De fait, cela facilite le développement de nouvelles opérations », résume l'un d'eux.

Gard

Zup

Les Zup (zones à urbaniser en priorité) de Nîmes en carte postale. Renaud Epstein, maître de conférences à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, s’est amusé à mettre en ligne, sur son compte Twitter, quelques cartes postales, datées des années 1970, mettant en lumière certaines Zup de France. Le 2 avril, il en publie sur les Zup de Nîmes. Six photos présentant Pissevin et Valdegour et un slogan central : « super-Nîmes ». Comme le rappellent nos confrères de La Gazette de Nîmes, dans les années 1970, ces grands ensembles immobiliers « faisaient la fierté des maires et faisaient figure de monuments ».

Militaires

« On a beaucoup à apprendre des militaires, confie Philippe Lasterle, délégué général du Medef Occitanie. Ils savent gérer avec des moyens contraints, manager des équipes sur des missions courtes ou en opérations extérieures, piloter des situations de crise. Il y a un vrai leadership chez eux, une conduite rigoureuse des projets, depuis l’écoute des métiers (logisticien, sécurité, opérationnel, pilotage stratégique) jusqu’à la mise en place d’une cellule dédiée aux retours d’expérience. » Philippe Lasterle a travaillé cinq ans au ministère de la Défense, comme enseignant-chercheur puis rattaché au cabinet. Il mise sur la présence, en Occitanie, de nombreuses villes de garnisons (Nîmes, Montauban, Tarbes, Carcassonne) pour « mener une réflexion sur les liens à mener entre entreprises et militaires ».

Thermalisme

La Chambre régionale des comptes (CRC) poursuit l’enquête lancée il y a un an sur le thermalisme en Occitanie. Objectifs : déterminer le poids économique de cette filière et les conditions nécessaires à sa pérennité. « Avec l’aide de la 6e chambre pour les aspects liés à l’assurance maladie, ces contrôles donneront lieu à une synthèse dans ce courant de ce 2e semestre, qui pourrait éventuellement être reprise dans le rapport public de la Cour des comptes de février 2019 », précise André Pezziardi, président de la CRC. D’autres travaux de synthèse sont envisagés sur des thématiques telles que l’aménagement du territoire en zone de montagne ou encore la gestion des communes balnéaires.

Air France

La grève de la SNCF fait s'envoler certains tarifs d'Air France. Un exemple : au départ de Montpellier, le prix d'un billet Air France pour Paris Orly était, le 2 avril, à 102 € le samedi 12 mai (pas de grève SNCF) et à... 366 € le samedi 14 avril (grève SNCF).

Intersud

Les donneurs d’ordres participant au rendez-vous d'affaires Intersud, le 30 mai à Béziers, sont invités, la veille au soir dans le cadre d'une soirée privée, au restaurant La Maison de Petit Pierre, pour être « déjà sur place, et dans l’esprit d’Intersud », dès le 30 mai au matin, sourit-on à la CCI 34. Parmi les donneurs d’ordres présents : Cémoi, Schneider Electric, Sterimed, Promeo, Profils Systèmes, IFP Énergies Nouvelles, Seram, Suez, Unisource, Sterela, Pera, Diam, Alstom, Airbus, Veolia, Lubrano, EDF, KSM Production, Mecanic Sud Industrie.

Lean manufacturing

« Les parties formations et homologations sont des enjeux forts pour les preneurs d’ordres du secteur aéronautique, souligne, le 3 avril, Sébastien Bardina, directeur achats de Mécanic Sud Industrie (MSI, Béziers - 34), lors de la présentation du rendez-vous d'affaires Intersud (30 mai). Avant, je travaillais en Ariège, dans le secteur aéronautique. En termes de certifications, il faut de la rigueur, une organisation optimale. Le degré d’exigence est plus élevé dans l’aéronautique. Il faut s’adapter au lean manufacturing. MSI a perçu des subventions pour s’y préparer, à travers un programme de performances ateliers. Il s’agit de livrer juste à l’heure 99 % des pièces, alors qu’on est à environ 90 % dans le secteur pétrolier. Il ne faut pas générer trop de stocks, et avoir un très, très, faible taux de défaut sur les pièces. Un tel niveau d’exigence accroît notre compétitivité dans les autres activités. »

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie