Hebdo du mardi

Décideurs

David Leborgne, SNCF

David Leborgne, directeur digital de la SNCF, participe le 9/11, dans les locaux de Digital Campus à Montpellier, à une rencontre avec l’écosystème local de l’innovation. L’expérience client, la mue digitale de ses 260.000 collaborateurs ainsi que les opérations industrielles du groupe sont au cœur des préoccupations de la SNCF. « Collaborer avec des start-up nous permet d’aller plus vite, et il y a urgence. Les Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple, NDLR) et autre Uber ont des vues sur nos deux milliards de voyageurs par an, en particulier sur les données que nous récoltons. C’est le trésor de guerre de toute entreprise », résume cet ancien collaborateur de Cisco et Google. Témoignent, le 9/11, de leur collaboration avec la SNCF les start-up Faciligo (réseau social d'entraide entre voyageurs dans tous les transports, Montpellier), Destygo (assistant de voyage personnel, Paris) et Eelway (consigne et transfert de bagages, Paris).
« L’objectif est d’apprendre à se connaître et de promouvoir la montée en puissance du digital au sein de la SNCF », insiste David Leborgne. En Occitanie, la SNCF travaille avec une trentaine de start-up dont MyFeelBack (Toulouse), Intesens et Ubleam à Labège (31), Pack Editions (St-Laurent-de-la-Salanque, 66), Safelight (Nîmes, 30), ErgoSanté (Anduze, 30) . « En réalisant leur preuve de concept chez nous, les start-up bénéficient d’une importante densité pour aller plus vite. C’est aussi une belle vitrine. » Depuis deux ans, la SNCF dispose d’une maison du digital dans l’IoT Valley à Labège (31).

Sophie Garcia, Medef Occitanie

Comme indiqué dans nos précédentes éditions web et print, la Toulousaine Sophie Garcia (entreprise PSL, sécurité incendies), 45 ans, vice-présidente du Medef 31 et siégeant dans plusieurs commissions (RSE, Brexit, du Medef national, est élue ce 7/11 à Toulouse présidente du Medef Occitanie, avec le soutien, notamment, du Medef Montpellier. Elle l'emporte face au Catalan Alexis Mélidonis (UPE 66 et Fnaim ex-LR), par 69 voix contre 31. Elle succède à Laurent Boissonade (Medef ex-LR) et Philippe Robardey (Medef ex-MP). « Il y a une dichotomie entre l’élite parisienne, pro-européenne, et la réalité des patrons de PME, majoritairement anti-européens, du fait des normes, des travailleurs détachés etc, déclare-t-elle à La Lettre M. Certes, grâce à l’Europe, il y a des géants comme Airbus. Mais il faut écouter ce que disent les patrons de PME, qui représentent 90 % des entreprises. » Elle identifie trois sujets clefs en Occitanie : « l’emploi, la formation et les transports – surtout les trains du quotidien ». Et réfute l'idée d'une main-mise toulousaine sur le syndicat patronal régional : « Mes racines sont depuis des générations à Lasalle, dans les Cévennes gardoises », confie-t-elle.

Hussein Bourgi, Hérault Transport

À l’issue du premier comité syndical le 9/11, il est élu président du syndicat mixte des transports de l’Hérault (550 cars, 64 lignes régulières, 500 dessertes d’établissements scolaires, budget : 70 M€, 47 emplois directs et 700 emplois indirects). Il succède à Kléber Mesquida, président du conseil départemental de l’Hérault. Une nomination qui fait suite à la loi NOTRe et au transfert de la compétence transport routier interurbain et scolaire du Département vers la Région. Le comité a nommé au bureau Jean-Luc Gibelin 1er vice-président, Jean-Pierre Rico (2e), Marie Meunier-Polge (3e), Claude Allingri (4e), Monique Novaretti (5e), Norbert Chaplin (6e), Dolorès Roque (7e), Christian Théron (8e) et Stéphan Rossignol (9e).

Michel Chapoutier, InterRhône

Ce négociant de la vallée du Rhône est réélu pour trois ans à la présidence de l'interprofession des vins AOC Côtes du Rhône et Vallée du Rhône. InterRhône représente le 2e vignoble français en AOC en superficie et en production avec 69 000 ha, 5.300 exploitations viticoles et 3,1 Mhl produits en 2014. 35 % de ce volume proviennent de la zone gardoise. Les vins de la Vallée du Rhône génèrent un CA de 1,47 Md€. Étienne Maffre est vice-président pour la famille négoce et Philippe Pellaton vice-président pour la famille production.

Adrien Delaporte, CLSO

Ingénieur supply chain et qualité en charge de la gestion des fournisseurs d'Airbus au sein du groupe toulousain Scalian (ex-Eurogiciel), il est nommé à la présidence du CLSO (Club logistique Sud-Ouest). Adrien Delaporte (30 ans) succède à Brice Boituzat. Le CLSO (100 adhérents issus de la filière logistique régionale) fêtera son 20e anniversaire en 2018 et lancera cette même année un nouveau site internet.

Florian Balzeau, Gault & Millau France 2018

Le Guide Gault & Millau France 2018 distingue (le 6/11) quatre établissements en Occitanie. Le titre de « sommelier de l’année » revient à Florian Balzeau (© Steff Photograhie), qui officie au sein de l’établissement Le Gindreau à Saint-Ménard (46), avec la note de 15,5/20. Dans la catégorie « Grands de demain » figurent Nicolas Thomas, chef du restaurant La Promenade, à Verfeil (31), avec la note de 12/20 ; Balthazar Gonzales, chef du restaurant Le Bacaro, à Toulouse (31) avec la note de 12/20 ; Julien Lavandet, chef des établissements La Table 2 Julien (Montaren-et-Saint-Médiers - 30) et Artémise (Uzès - 30) avec la note de 11/20.

À Nîmes (30),

le poste de responsable de la communication du futur musée de la Romanité (Ville de Nîmes) est vacant. Carole Polo, à ce poste depuis juillet, a démissionné. Les liens personnels qu’elle entretient avec Jean-Albert Chieze, directeur de cabinet du maire de Nîmes Jean-Paul Fournier, jetaient, selon certains, un voile sur l’impartialité de son recrutement. Autre départ, celui de Michael Couzigou, directeur des Arènes de Nîmes. Il reste au sein de Culturespaces, mais à Paris.

Grand Albigeois

Suite à l'élection (le 28/9) de Stéphanie Guiraud-Chaumeil (maire DVD d'Albi) à la présidence de la communauté d'agglomération tarnaise, trois nouveaux vice-présidents prennent en charge les questions économiques. Robert Gauthier est nommé délégué au développement économique, Jean-Michel Bouat prend en main la délégation relative à la technopole, à l'innovation et à l'enseignement supérieur et la recherche, et Bruno Lailheugue est chargé de l'économie circulaire et de l'économie sociale et solidaire.

Fabien Jeanjean

À la tête du restaurant toulousain Aux pieds sous la table (13 salariés dont 4 apprentis, CA 2016 : 500 k€) depuis 2012, il est le premier président du GNI - Synhorcat Occitanie, principal syndicat des professionnels indépendants du secteur des CHR (café, hôtel, restaurant). Âgé de 34 ans, il est associé à Philippe Etourneau, premier vice-président et dirigeant de l'hôtel Aragon à Montpellier. Priorités de Fabien Jeanjean à la tête du syndicat : « Contribuer à la réduction des déchets organiques dans la restauration avec la mise en place d'une filière de récupération, mettre en place de nouvelles sources de financement à destination des professionnels et développer un partenariat avec les dirigeants du marché d'intérêt national de Toulouse dans le but de promouvoir les producteurs locaux. »

 

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie