Fil infos

Haute-Garonne
|
Commerce - Artisanat
| 17/07/2017

Nouveau coup dur pour le projet Val Tolosa

Le projet accumule les décisions juridiques négatives depuis deux ans / © DR

Après l'annulation du permis de construire en 2016 et celle relative à l'autorisation d'implanter un complexe cinématographique en mai dernier, le projet de centre commercial baptisé Val Tolosa porté par le groupe Unibail - Rodamco essuie un nouveau revers. La cour administrative d'appel de Bordeaux annule en effet (le 13/7) l'arrêté préfectoral délivré en 2013 et autorisant la destruction d'espèces protégées et de leur habitat sur la commune de Plaisance-du-Touch (zone de la Ménude), apprend-on sur le site de l'association France Nature Environnement (FNE). Un arrêté qui avait déjà été annulé en avril 2016 par le tribunal administratif de Toulouse. Les juges confirment ce jugement en relevant, notamment, que ce projet « ne présente pas d'intérêt public majeur » et qu'il est « contraire à la politique d'aménagement de l'agglomération toulousaine au regard du Scot ». Selon Pascal Barbier, co-président du collectif « Non à Val Tolosa », « cette décision met un coup d'arrêt définitif au projet. Le juge reconnaît qu'il n'est plus soutenu depuis longtemps par les acteurs publics concernés. » La direction d'Unibail-Rodamco n'a pas commenté cette nouvelle décision.

> À lire également : Val Tolosa : lancement d’une nouvelle enquête publique

L’opération prévoit la création, à l’ouest de l’agglomération toulousaine, d’un ensemble de 61.000 m2 de surfaces de vente (160 boutiques) pour un investissement global de 350 M€. Selon Unibail, le volet commercial de l’opération pourrait générer la création de 2.000 emplois.

David Danielzik / danielzik@lalettrem.net
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie