Fil infos

Hérault
|
Aménagement - Urbanisme
| 13/02/2017

Mort de Raymond Dugrand, père de l'urbanisme montpelliérain

Raymond Dugrand et Philippe Saurel : à eux deux, 35 ans de délégation à l'urbanisme à la Ville de Montpellier. Photo / DR

Raymond Dugrand, père de l'urbanisme montpelliérain, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 92 ans, apprend-on auprès de Philippe Saurel, maire DGV de Montpellier, lui-même adjoint à l'urbanisme de 2004 à 2011. Raymond Dugrand a été le fidèle adjoint à l'urbanisme de Georges Frêche, pendant 24 ans, de 1977 à 2001. À ses côtés, il a notamment imaginé l'extension de la ville vers la mer, à travers des nouveaux quartiers, certains réalisés (Antigone, Port Marianne...), d'autres en construction (Parc Marianne, Rive Gauche...) et d'autres à venir, le long de l'avenue qui a été rebaptisé à son nom de son vivant en 2009, puis le long de l'avenue Georges Frêche, à Lattes et Pérols.
« Montpellier vient de perdre cette nuit l'un de ses grands hommes, déclare Philippe Saurel dans un communiqué de presse. Raymond Dugrand était un éminent spécialiste de la géographie urbaine dont le nom restera marqué dans l’histoire de Montpellier et celle de son développement urbain, pensé et maîtrisé au cours de plus de 35 années consacrées à la vie publique. Résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, géographe de formation, professeur à l’université Paul-Valéry de Montpellier, auteur d’une thèse sur les Villes et campagnes en Bas-Languedoc et de plusieurs publications avisées, Raymond Dugrand était indissociable de Georges Frêche. Ensemble, ils ont contribué à transformer Montpellier pour en faire une métropole européenne. De la naissance d’Antigone au développement de la ville vers la mer en passant par le recalibrage du fleuve du Lez, Raymond Dugrand a écrit en lettres majuscules l’urbanité d’une ville nouvelle, régulièrement plébiscitée pour la qualité du geste architectural. Il alliait le sérieux et la sagesse à de grandes compétences.
»

Lors de la dernière rencontre, en décembre, entre les deux hommes, Philippe Saurel a remis à Raymond Dugrand le 2e prix "Capitale de l'Urbanisme" remis par l'Academy of Urbanism à Londres à la Ville de Montpellier, qui s'est classé entre Copenhague et Eindoven. « C'est une reconnaissance européenne a laquelle il a largement contribué. »​ Le 13/12, lors des voeux de la FPI Occitanie Méditerranée, Philippe Saurel avait rendu un hommage à Raymond Dugrand, déjà hospitalisé : « Malgré mes huit ans à l’urbanisme, c’est Raymond Dugrand qui a fait Montpellier, ce n’est pas moi. Il faut avoir l’honnêteté de le reconnaître. Nous, nous prenons la suite, nous adaptons la ville au tramway, au logement abordable, à la mixité sociale, au renouvellement urbain. Nous construisons de nouveaux équipements publics. Mais le master plan, celui qui a dessiné l’axe d’Antigone, puis l’axe de Port Marianne vers la mer, c’est Ricardo Bofill, Raymond Dugrand et Georges Frêche qui l’ont fait. »

Hubert Vialatte / vialatte@lalettrem.net
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie