Fil infos

Région Occitanie
|
BTP
| 13/11/2018

La FRTP Occitanie met en avant l'innovation et fonde des espoirs sur la loi d'orientation sur les mobilités

HV

Olivier Giorgiucci, président de la FRTP Occitanie, observe, lors de l'assemblée générale annuelle placée sous le signe de l'innovation, le 13 novembre à La Grande-Motte (34), que « depuis un an et demi, le secteur progresse à nouveau. Après cinq ans entre – 20 et – 25 %, les travaux publics progressent de 3 %. Cela redonne un peu d’oxygène. Mais les conjonctures sont contrastées : les situations sont positives dans les métropoles et sur le littoral. Elles sont plus difficiles dans les zones rurales. La fracture territoriale, entre zones urbaines et rurales, est un vrai danger, alors que les collectivités rurales doivent mettre à niveau leurs infrastructures. La future loi d'orientation sur les mobilités prévoit un effort sur les infrastructures dans les années à venir, mais il reste à trouver le financement. Les deux projets de LGV (Montpellier-Perpignan et Bordeaux-Toulouse) ne sont pas abandonnés, même si le calendrier et le financement sont incertains. » Il place parmi les investissements prioritaires « la lutte contre les inondations ».

Son coup de gueule : la hausse du prix du gazole de 50 centimes d'euros par litre, à partir du 1er janvier. « C'est une très mauvaise idée du gouvernement pour le budget 2019. Cette augmentation du prix de 50 cts du gazole non routier a été prise sans concertation préalable. Samedi, des Français vont manifester pour quelques centimes par litre. Mais les entreprises vont essuyer une hausse de 50 %. Pour certaines entreprises, c'est dramatique. Une société moyenne de terrassement consomme 200 000 litres environ de gazole par an. La taxation supplémentaire représente une hausse de 100 000 €. Soit plus que son résultat annuel ! Le reporter sur les prix finaux ? Ce n'est pas possible, que ce soit dans les marchés publics et privés. Nous sommes les seuls à être visés. Des entreprises du Gard vont manifester jeudi matin devant la préfecture du Gard à Nîmes. » De son côté l'Unicem, la fédération, qui rassemble les producteurs de matériaux minéraux, alerte aussi sur les conséquences de la suppression, le 1er janvier 2019, du tarif réduit de taxe intérieure sur la consommation des produits énergétiques (TICPE) sur le gazole non routier. « Les producteurs de granulats ont estimé le coût direct de cette décision à 150 M€, soit en moyenne 45 cts par tonne de granulats produits », indique le syndicat.

Autre motif d'inquiétude : les difficultés de recrutements, nécessités par la reprise. « On manque de candidats. C'est vrai partout en France, d’où la campagne de recrutement de la FNTP sur les réseaux sociaux, #FranchementRespect. Un effort de formation est réalisé par les entreprises, pour pouvoir former les compagnons de demain. »

Lors de la table ronde, Fabienne Mimault (Buesa Frères - 34) et Jean-Pierre Brunet (Groupe Brunet) ont détaillé les innovations en cours dans le secteur : Bim, véhicules autonomes, guidage d'engins pour diminuer le nombre d’interventions topographiques et améliorer la précision des ouvrages réalisés, réalisation de nuages de points avec un drone, dans des zones inaccessibles ou dangereuses d’accès... « Nos métiers changent, mais notre image reste très traditionnelle, conclut Olivier Giorgiucci. On nous voit comme des gens qui creusent des tranchées, mais on le fait avec des outils, des méthodes de travail et des compétences qui sont révolutionnées. »Les entreprises emploient 25 000 salariés, pour un CA de 3,5 Md€.

En ouverture, Stéphan Rossignol, maire LR de La Grande-Motte, rappelé les grands chantiers à venir dans la station : renouvellement du front de mer (10 M€, chantier lancé après la saison estivale 2019), Ville Port (65 M€, 400 nouveaux anneaux et création de 500 logements, sur l’emplacement actuel de la zone technique du port, qui sera renouvelée). Il ajoute, sous les applaudissements de l'assistance : « La communauté d'agglomération du Pays de l’Or enregistre un délai de paiement moyen de 10 jours. »

Hubert Vialatte / vialatte@lalettrem.net
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie