Fil infos

Languedoc-Roussillon
|
Finances
| 13/05/2015

La Banque Populaire du Sud franchit la barre des 500 000 clients

Pierre Chauvois, directeur général de la Banque Populaire du Sud (Photo : PH)

+ dans l'annuaire

En attirant 5 000 nouveaux clients actifs en 2014, la Banque Populaire du Sud (Groupe BPCE) a dépassé le demi-million de clients (503 000) dans la région, l’année dernière. Issue de la fusion en 2005 entre la Banque Populaire du Midi (Gard, Lozère, Ardèche, Hérault) et la Banque Populaire des P.-O., de l’Aude et de l’Ariège, l’établissement régional a ainsi vu son PNB progresser de 6,1 % à 332,7M€ et son bénéfice annuel bondir de 32,8 % à 63,6 M€. En revanche, pénalisés par le contexte économique, les crédits accordés ont reculé de 22,7 % à 1,2 Md€, en particulier pour les prêts à l’équipement (- 35,5 %) et immobiliers (- 8,5 %).

Pour accompagner son développement, 6 nouvelles agences ont été créées en 2014 (182 agences au total) à Sommières, Lézignan-Gaujac et Perpignan-Massilia, ainsi qu’une agence Campus à Montpellier et deux établissements dédiés aux professions libérales à Nîmes et Montpellier. Au total, la banque la banque mutualiste a réalisé 58 recrutements en 2014 (1 779 collaborateurs au total).

Une progression plus limitée attendue en 2015

Si la croissance de l’activité de la Banque Populaire du Sud devrait se stabiliser en 2015 selon son directeur général Pierre Chauvois, les ouvertures d’agence se poursuivent cette année avec 4 nouvelles implantations à Gignac et Aubenas (Ardèche), ainsi que 2 agences autour de Perpignan, dont l’une à destination des profession libérales. Cependant, la reprise de cette fin d’année augure une année 2016 plus dynamique sur le segment professionnel. « Nous observons une augmentation de 20 % des crédits d’investissements des entreprises depuis le début de l’année 2015, ce qui laisse entrevoir un frémissement de l’économie régionale, d’autant que les chiffres de l’intérim sont également en hausse », pointe ainsi Pierre Chauvois.

 

Pierre Havez
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie