Fil infos

Hérault
|
Vie des entreprises
| 12/10/2015

JVWEB grand vainqueur des Masters 2015 de La Lettre M

Le président du conseil régional, Damien Alary, remet le Master régional à Jonathan Vidor, le jeune dirigeant de JVWeb / Photo André Hampartzoumian

Devant un peu plus d’un millier de décideurs régionaux réunis à l’Opéra de la Comédie de Montpellier, La Lettre M a décerné lundi 12 octobre ses Masters 2015, au cours d’une grande cérémonie présidée par l’écrivain et diplomate, Jean Christophe Rufin. « Votre région est féconde et vivante ! s’est exclamé l’académicien, qualifiant « les incertitudes liés à son avenir et à la présence de 2 grands pôles, de chance car elles représentent une vitalité extraordinaire ».

Point d’orgue de cet événement, le président de la Métropole de Montpellier Philippe Saurel a remis un prix spécial à Mohed Altrad, entrepreneur mondial de l’année pour le cabinet EY, et dont le groupe éponyme a doublé de taille cette année (1,8 Md€ de CA, 17 000 salariés) depuis le rachat de l’entreprise hollandaise Hertel. « L’histoire d’Altrad est une aventure humaine, a décrit son fondateur. La personne morale, contrairement à l’être humain, n’a pas de raison de s’arrêter, c’est en cela qu’on trouve l’enracinement de l’entreprise dans la société ».

Grand prix régional - mais aussi de la culture client -, JVWeb est l’autre grand gagnant de la soirée. L’entreprise de e-marketing, dirigée par Jonathan Vidor, poursuit sa forte croissance (5,5 M€ de CA en 2014) depuis sa création il y a un peu plus de 10 ans.« Je souhaite que les lauréats de ce soir soient demain les acteurs principaux de cette nouvelle et grande région qui doit être une Sud Valley européenne », a déclaré le président de la Région LR, Damien Alary, au moment de remettre ce prix. « Dans 5 ans, nous serons une centaine de collaborateurs, dont 95% à Montpellier, et le reste en Europe, où nous ambitionnons de devenir leader dans les 3 prochaines années », a souhaité Jonathan Vidor.

Egalement mis à l’honneur, le fabricant montpelliérain de capteurs connectés pour l’industrie Oceasoft (46 salariés, 5,2 M€ de CA,) remporte les trophées de l’innovation technologique et de la croissance. Son PDG Laurent Rousseau annonçait fin septembre qu’il s’apprêtait à recruter 30 nouveaux collaborateurs cette année. Oceasoft ambitionne de lancer un premier nanosatellite dans l’espace d’ici deux à trois ans ! « Notre différence par rapport à nos concurrent vient notamment de la précision de nos capteurs », a expliqué son directeur financier. « Il est fascinant de voir à quel point on ignore tous ces nouveaux métiers », a réagit à son tour Jean-Christophe Ruffin.

Le concepteur et fabrication de stands portables et modulables, Duo Display (10 M€ de CA, 105 salariés, Lansargues) double également la mise en remportant les Masters de l’exportation et de l’innovation managériale. La société qui réalise la moitié de son CA en Europe et l’autre aux USA a mis en place un LBO (Leverage buy out) pour financer la reprise du capital de son actionnaire majoritaire par 5 cadres dirigeants de l’entreprise. « Duo favorise les échanges de salariés entre nos filiales américaine et en Europe », a illustré son directeur général Philippe Beille.

Le fabricant alésien de poudres ultrafines SD Tech (38 salariés, 2,2 M€ de CA en 2015) repart lui aussi avec deux trophées, celui de la création d’emplois et de la rentabilité. Fondée par 2 anciens élèves de l'École des Mines d’Alès, Jalil Benabdillah et Aziz Aït-Amer, l’entreprise s’apprête à créer deux nouvelles filiales ainsi qu’une douzaine de nouveaux postes l’année prochaine. « L’ouverture de notre filiale SD Tech Nano va nous ouvrir d’importants marché et nous permettre de créer entre 30 et 50 emplois dans les 5 prochaines années », a annoncé Aziz Aït-Amer.

Autre entreprise gardoise primée, le cabinet de conseil en urbanisme nîmois Urbanis a été récompensé pour sa gestion des ressources humaines. « Les enquêtes de satisfactions auprès de nos clients permettent de comprendre et restituer le contenu de nos missions, mais nous mesurons aussi la satisfaction de nos propres salariés », ont expliqué Jean-Marc Natali, président et Nicolas Crozet, DG.

Enfin, l’éditeur de logiciels libres pour les collectivités Adullact remporte le Master de l’économie sociale et solidaire. « La fuite des cerveaux est un problème dans le secteur de l’informatique en LR, et le statut de Scop nous permet de conserver nos salariés », a indiqué le dirigeant de la Scop, Pascal Feydel.

Pierre Havez
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 17h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », bible de l'info éco de la nouvelle région ...